Vintana des jours

Pour poursuivre dans la notion de « vintana » voici un rapide aperçu des destins des jours. En réalité, ils sont plus complexes puisque dans chaque journée, les destins placés sous l’influence des planètes varient suivant des tranches de temps.

Premier jour : Zoma, vendredi. Jour des honneurs, destin des commerçants, de ceux qui réussiront dans la vie. Destin particulièrement puissant quand la lune est à l’Est « tsinam-bolana ».

Deuxième jour : Asabotsy, samedi. Destin sanguinaire ou rouge. On pleure les morts ce jour-là en Imerina

Troisième jour : Alahady, dimanche. Jour faste mais pas uniformément. On n’enterre pas ce jour-là parce que les porteurs pourraient mourir subitement. Cette notion de rapidité est dans le « lady » (prononcé Alady). Toujours dans ce sens, on n’enterre pas ce jour-là par respect au mort sinon ce serait vouloir se débarrasser de lui rapidement. Ny alahady tsy andevenana, ny sisa no atahorana « on n’enterre pas le dimanche de crainte de ce qui suivrait ».

Quatrième jour : Alatsinainy, lundi. Jour de la lune. C’est le destin des esclaves pourtant il met de l’espoir dans la vie, donne de l’ambition. C’est aussi le jour des tromba, au début de la lune et des sacrifices domestiques. En Imerina, c’est le jour des famadihana.

Cinquième jour : Atalata, mardi. Jour des soucis, des difficultés avec les parents. C’est le destin des hommes de guerres. Les faditra doivent être faits avec soin, en particulier pour ceux qui sont nés le matin. C’est un jour noir pour les sakalava, les Sihanaka et les Tsimihety.

Sixième jour : Alarobia, mercredi. Jour lourd « andro mavesatra » indiquant la durée, la ésistance. Destin de ceux qui auront de l’autorité, qui conduiront les hommes. Jour fort « mahery » durant lequel faut ne rien faire contre le destin. Alarobia tsy miverina « partir le mercredi et on ne revient pas ». On ne part pas en voyage, on ne déménage pas ce jour-là mais c’est le jour où on commence une construction, un travail.

Septième jour : Alakamisy, jeudi. Jour faste, jour du roi pour les Merina. Jour de la perfection. On en fait un jour fady pour ne rien faire qui puisse le gâter.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site