Le destin d'Alahamady

La croyance au Vintana (destin) est l’une des bases de la culture malgache.  Les Malgaches parlent de bons et de mauvais destins, qui impriment au jour son caractère. Si le destin est bon, le jour où il survient doit être bon et heureux ; si il est mauvais, le jour doit être mauvais et néfaste. On parle ainsi de jours fastes et de jours néfastes.

   Les destins malgaches sont au nombre de 28. Chaque mois aces ses 28 destins, est une lunaison. Voici les 12 mois de l’année, avec l’équivalence des signes astrologiques occidentaux et la correspondance aux mois grégoriens :
1. Alahamady - Ariès- mars-avril
2. Adaoro – Taurus - avril-mai
3. Adizaozy - Gemini - mai-juin
4. Asorotany - Cancer - juin-juillet
5. Alahasaty - Leo - juillet-août
6. Asombola - Virgo - août-septembre
7. Adimizana - Libra - septembre-octobre
8. Alakarobo - Scorpius - octobre-novembre
9. Alakaoza - Sagittarius - novembre-décembre
10. Adijady - Capricornus - décembre-janvier
11. Adalo - Aquarius - janvier-février
12. Alahotsy - Pisces - février-mars

Quatre de ces mois sont fastes : Alahamady, Asorontany, Adimizana et Adijady et ont chacun 3 destins :

Alahamady est donc le premier mois de l’année.

  1. vavan’Alahamady « bouche d’Alahamady » est un destin faste. Celui qui naît sous ces jours recevra le don de l’éloquence, aura une voix agréable et sonore ainsi qu’une diction nette. Il aura des aptitudes pour les affaires et bien d’autres activités. S’il naît un jeudi, il deviendra soit très riche, soit très pauvre, cela dépendra de l’élément qui dominera dans le destin, ou bien le bienfaisant qui fortifie, ou bien le malfaisant qui affaiblit dans la lutte pour l’existence.
  2. vonton’Alahamdy « dépression d’Alahamady » est un destin favorable car dans toute dépression de terrain, dans le creux de tout vallon, il y a généralement un ruisseau ou une infiltration d’eau qui les rend fertiles. Celui qui naît sous ce signe sera donc comme un arbre planté près des aux courantes, tout ce qu’il entreprendra lui réussira. Ceux qui naissent sous ce signe obtiendront tout ce qui, pour les malgaches constitue le bonheur : la richesse. Ce sont aussi des jours fastes pour les semailles, puisque tout pousse dans les vallons et les dépressions abondants en eau.
  3. vodin’Alahamady «  fin d’Alahamady », est aussi un bon destin mais pas autant que les 2 premiers.

Si ces 3 destins tombent un mercredi, leurs propriétés seront modifiées. Ils sont alors appelés « destins rouges ». Le rouge est le symbole de la force et de la persévérance. Le destin rouge est puissant mais peut, pour cette raison, être destructeur. Les enfants nés sous ces destins rouges ne peuvent être délivrés de leur mauvais sort que si un mouton rouge est offert en sacrifice de faditra. Ceux qui naissent sous ce destin deviennent poitrinaires s’il se trouve dans leur famille quelque débilité héréditaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×